Alain Finkielkraut, nous parle du nouveau gouvernement de Macron

Faisant partie des hommes intellectuels qui ont voté Emmanuel Macron au second tour des élections présidentielles, Alain Finkielkraut, le philosophe et membre de l’académie française a été l’invité de la journaliste de renommée, Audrey Crespo-Mara au plateau de LCI Matin le vendredi 19 Mai pour nous parler ses sentiments et de ses avis.

« Entre soulagement et abattement », le penseur l’essayiste et l’animateur radio français, s’est montré un peu perplexe le soir de l’élection du 5ème président de la République française. Deux semaines plus tard, quel est le sentiment qui domine Alain Finkielkraut ?

« L’élection de Marine Le Pen aurait été une catastrophe »  

« Le soulagement est toujours là, parce que je pense que l’élection très improbable de Marine Le Pen aurait été une catastrophe. Elle la démontré dans le « Grand Débat », un mélange de hargne et d’incompétence, Marine Le Pen n’a pas su révéler son vrai visage pétainiste durant sa campagne présidentielle. Eh oui je fais partie de ceux qui pense que le Front National a tourné la page de Vichy. »

Les candidats accordent-ils assez de place à la culture ?

Très intéressé par la culture et par l’enseignement des nouvelles générations, Alain Finkielkraut s’inquiète énormément sur le sort de la langue française et de toute la culture en France et confie que le programme d’Emmanuel Macron se focalise sur la culture et estime qu’il donnera une grande place à la culture surtout avec la nomination de la nouvelle ministre de la culture Françoise Nyssen.

Que pense Alain Finkielkraut de la composition du nouveau gouvernement ?

L’écrivain et l’animateur de la radio, Alain Finkielkraut pense que le choix des membres du nouveau gouvernement et un bel apport pour la société civile : « Je pense que les personnalités de la société civile du gouvernement macronistes a été bien choisi. Ce sont des gens qui ont fait preuve d’une compétence extrême, qu’il s’agisse de la Ministre de la culture très grande éditrice, celle de la santé ou de la Ministre du Travail.

Selon, Alain Finkielkraut, le nouveau président de la république a fait le meilleur des choix possibles en nommant les actuels ministres et en optant pour les compétences professionnelles plutôt que pour l’expérience politique.

« Je rêve mettre en avant la culture dans les écoles »

En réponse à la question de la présentatrice et la journaliste phare de LCI, Audrey Crespo-Mara, le philosophe et l’écrivain de renom avait affirmé qu’il souhaite valoriser un peu plus la culture à l’école et revoir tout le programme pédagogique.