Florian philippote et Daniel Cohn-Bendit revivent l’ambiance du débat d’hier soir

Après quelques heures du deuxième grand débat entre les deux prétendants à l’Elysée, l’ambiance est toujours tendue entre les soutiens des deux partis politiques.


Aujourd’hui un débat très chaud à eu lieu entre Florian Philippot pour Marine Le Pen et Florian Philippot pour Emmanuel Macron à trois jours du vote et au lendemain du débat du l’entre-deux tour.

Représentant parfaitement les deux candidats au second tour des élections présidentielles 2017, les deux hommes politiques des deux partis différents se sont montrés en total désaccord ce jeudi matin sur le plateau d’LCI.

Tout comme hier soir la tension était véritablement tendue entre le Député européen soutenant l’ex premier ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique et le fondateur de son propre mouvement « En Marche ! » et Florian Philippot, le gaullisme et du souverainisme, soutenant Front national et la candidature de Marine Le Pen.

Marine Le Pen dans la course à l’Elysée

Les deux invités de l’épouse de Thierry Ardisson ont d’abord abordé le sujet de l’euro et sur les détails relatifs au programme de Marine Le Pen et son calendrier souhaité par le FN pour la sortie de l’euro.

« On a donné une durée dans le projet, c’est six mois. Mais c’est indicatif. S’il faut les sept mois et demi pour être efficace on prendra les sept mois et demi ». Daniel Cohn-Bendit lui a répondu : « Ça ne veut rien dire. Si vous voulez sortir de l’euro, ça prendra des années. »

Le sujet de la retraite à 60 ans a été un de ces points qui animait le débat entre les deux hommes politiques.

« Retour sur la retraite à 60 ans, Marine Le Pen promettait jusqu’ici d’appliquer cette loi dès les premiers mois de son quinquennat » annonce la journaliste phare de LCI.

La retraite à 60 ans

« Tout à fait, cette loi saura totalement appliquée sur le quinquennat, certes il faut bien organiser les choses mais je vous confirme que loi saura prise dans les deux premiers mois. » Répond Florian Philippot, le Vice-Président du Front National.

Cette phrase ne laissait pas indifférent, Daniel Cohn-Bendit qui répondait avec ironie : «  Vous auriez dû assistez au débat d’hier soir à la place de Marine Le Pen, au moins c’est faux ce que vous dites mais ça une logique et c’est compréhensible. »