L’ombre du théologien suisse plane sur le salon des musulmans


La Rencontre du Bourget accueille d’innombrables soutiens du prédicateur religieux


À la Rencontre Annuelle des Musulmans de France (RAMF) qui a ouvert ses portes ce vendredi 30 mars au Bourget, impossible de ne pas croiser le stand de soutien au théologien suisse, Tariq Ramadan.
Du slogan explicite aux grandes affichent, ils réclament la libération du théologien, qui habituellement est à la tête d’affiche de ce salon. Ce dernier, a été mis en examen et incarcéré début février après les plaintes de femmes pour acte immoral.
Le comité de soutien au prédicateur religieux, présent à la RAMF, fait signer une lettre destinée au président de la République et au ministre de la Justice, pour demander sa libération et revendiquer son droit à la présomption d’innocence.

 

‘‘ Le meilleur islamologue et orateur de France ’’

‘‘ Deux ans en arrière, on pouvait à peine circuler dans les halls. Tariq Ramadan était la grande star de l’événement. Ses discours attisaient toujours les foules ’’. ‘‘ Pour ma part, il est le meilleur islamologue et orateur de France ’’, estime l’un de ses proches.
Un autre partisan estime également que le soutenir, représente un acte citoyen, ‘‘ depuis ses débuts en l’année 1992, il a toujours œuvré pour un monde meilleur. Les révélations dont on l’accuse, sont invraisemblables, il n’aurait jamais pu faire une chose pareille ’’, proclame-t-il.

La manifestation du Bourget est à bout de souffle


Ces dernières années, l’évènement du Bourget est en perte de vitesse. Cette année, il pâtit clairement de l’absence de Tariq Ramadan, qui a toujours été l’une des vedettes de cette manifestation.
Même si les relations entre le prédicateur et l’ex-UOIF étaient parfois agitées, n’empêche, ils finissaient toujours par se réconcilier, chacun ayant besoin de l’autre pour assurer son succès et son audience.
Il demeure cependant très difficile d’estimer l’audience du comité de soutien de l’islamologue auprès des milieux musulmans. ‘‘ L’inquiétude éprouvée à propos de la dégradation de son état de santé, mobilise de plus en plus ’’. Les proches du professeur, mènent très activement une campagne à ce sujet estimant que la justice ne lui permet pas de bénéficier des soins médicaux qui lui sont nécessaires.
À cet effet, la cour a demandé une nouvelle expertise médicale qui devrait être remise au plus tard le 15 avril, afin d’évaluer l’état physique du théologien et si oui ou non, son état se révèle compatible avec son maintien en détention. Il affirme par ailleurs souffrir depuis quelques années d’une sclérose en plaque et d’une autre neuropathie périphérique.

 

Selon un site d’informations musulman, le déclin de ce mouvement n’est pas uniquement lié à l’absence de l’islamologue. Parmi les intervenants, on ne retrouve plus que les habitués. On assiste de moins en moins aux conférences des prédicateurs venus de l’étranger ou des grands théologiens à part ceux appartenant aux cercles proches des Musulmans de France.
Toutefois, avec près de 100 000 visiteurs, la Rencontre annuelle du Bourget demeure incontestablement le plus important rassemblement des musulmans en Europe.